🔒
PHOTO:
20.03.2015
04.06.2015

Rue du Mont 2; 1020 Renens; Les garages, Renens, Suisse(CH)


mitramachina:
Mattia_Pretolani
Grégoire_Guex-Crosier

Les garages:
Une expérimentation de modules d’habitation minimales pour l’appropriation d’espaces vides.

FR
Le Projet « Les Garages »

C’est autour d'une question sur l'architecture d'urgence et nomade en milieu urbain que trois membres de l'ALJF ont initié le projet « Les Garages » (Georg-Christoph Holz, architecte EPFL / Gabriel Gonzalez, sociologue urbain / Mattia Pretolani, étudiant en architecture EPFL). Début 2015, ils invitent des artistes et des architectes à construire des logements temporaires dans les locaux d’un ancien concessionnaire automobile à la Rue du Mont 2, Renens. Le concept est de rapidement transformer des bâtiments vides non habitables en logements temporaires. Consignes: pas plus de 7 m2, démontage et transport facile afin de pouvoir séparer les éléments, c'est-à-dire les passer par une porte de 200 sur 80cm. Aussi, le coût par module ne devait pas dépasser 1000 CHF. Six propositions et autant de visions différentes pour offrir un toit temporaire voit le jour. L'expérience de logement s'est ensuite articulée sur plus d‘un année. Plusieres personnes en urgence ou simplement curieuse on choisi de habiter un des modules.

L‘importance de cette expérience n‘est pas seulement la conception et realisation participatif des differents micro-architectures, mais aussi les conclusions qu‘on peut tirer des expériences vit pendant plus d‘un année. Comment habiter ensemble un espace pareille? quelle consequences à la vie privé, et quelle vit communitaire se construit? Dans une societé des individuées et face à la mobilité de beacoup de personnes, les Garages pose des questions importantes.

DE
Trotz akutem Wohnungsmangel stehen in vielen Städten Europas Büro- und Industrieflächen leer. 'Les Garages‘ bietet einen experimentellen Vorschlag wie diese Räume temporär als Unterkunft genutzt werden können. Sechs verschiedene Module wurden in einer ehemaligen Autowerkstatt in Lausanne (CH) entworfen, gebaut und über ein Jahr bewohnt.

Das Projekt 'Les Garages'

Wie können leerstehende Industrie- und Büroflächen kurzfristig als bewohnbarer Raum umfunktioniert werden? Mit dieser Frage haben im Jahr 2015 drei Mitglieder des Vereins ALJF das Projekt 'Les Garages' begonnen. Georg-Christoph Holz (Architekt), Gabriel Gonzalez (Soziologe) und Mattia Pretolani (Architekturstudent EPFL) luden sechs junge Kollektive dazu ein, jeweils ein experimentelles Modul zu entwickeln und zu realisieren. Die Bedingungen waren Transportabilität, eine maximale Größe von 7m2 und maximale Kosten von 1000 CHF für Material und Herstellung. Über ein Jahr hinweg wurden die Wohnmodule Bedürftigen kostenlos zur Verfügung gestellt. Fast ein Dutzend Personen haben aus Notwendigkeit oder Neugier ein Modul als Zuhause gewählt.

Das Hauptaugenmerk des Projekts liegt nicht in erster Linie auf den Entwürfen der Module, sondern vielmehr auf den Schlussfolgerungen, die sich aus den Erfahrungen der Bewohner/innen ziehen lassen. Wie kann ein solcher Raum bewohnt werden? Welche Auswirkungen hat das Zusammenleben auf die Privatsphäre? Welche Gemeinschaft bildet sich? In einer stark individualisierten Gesellschaft und einer Zeit wachsender Mobilität, stellt 'Les Garages' wichtige Fragen.


24.09.2016
22.10.2016

Expo
EPFL

Très chers/chères,
Depuis le samedi 24.09.16, les modules d'habitat du projet "Les Garages" ont pris place, pour 1 mois, dans le hall du bâtiment SG de l'EPFL. Cela se fait dans le cadre de l'exposition de la rentrée portant sur;
"Le principe CO-OP - Hannes Meyer et le concept du design collectif" Les modules sont exposés avec leurs fiches techniques, des témoignages d'habitants qui ont participé à l'expérience, quelques résultats théoriques et une série de magnifiques photos. Débats et conférences accompagneront l'exposition. Cette dernière fait écho à une présentation photo débutée le samedi 23.09.16 à Hambourg dans le cadre de l'événement; derive urbaniZe. Cordialement et en vous remerciant pour votre soutien et vos sympathies,
Les Garages


ALJF

L’Association pour le Logement des Jeunes en Formation (ALJF) invite des artistes et architectes à construire des logements temporaires dans les locaux d’un ancien concessionnaire automobile, Les Garages. Face à la situation critique du logement dans l’arc lémanique, l’ ALJF cherche des solutions alternatives afin de développer des solutions adaptées aux besoins des personnes en formation à revenu modeste. Alors que sa liste d’attente déborde, l’ALJF constate que de nombreux espaces commerciaux restent désespérément vides et que des propositions architecturales innovantes pourraient les rendre habitables à moindre coût. L’exposition d’habitats minimals « Les Garages », qui se déroule du 20.03.15 au 04.07.15, présente les résultats de plusieurs collectifs d’architectes et des écoles. Cette exposition est associée au projet artistique « lèche vitrine »

Active à Lausanne depuis 25 ans, L’ALJF défend un droit fondamental, le droit au logement, et permet aux jeunes de poursuivre leur formation dans de bonnes conditions grâce à des chambres bon marché.

À cette fin, elle négocie avec des propriétaires de bâtiments temporairement inoccupés des Contrats de Prêt à Usage (article 305 et suivants du CO), plus communément appelés «contrats de confiance». Fonctionnant sur ce principe, l’ALJF a su gagner la confiance des propriétaires en faisant preuve d’une organisation efficace et intelligente. Depuis peu long temps l’ALJF est en croissance, avec de plus en plus de membres logées. Avec une cotisation mensuelle basse de chaque membre, l’association a récemment accumulée un surplus financier. Par sa volonté de rester une association à but non lucratif, il a été décidé d’investir cet argent dans des projets de recherches et d’expérimentations gravitant autour de la thématique du logement. C’est ainsi que le projet GARAGES voit le jour mené par le groupe de réflexion « Habitat Minimal » de l'ALJF (Georg-Christoph Holz membre du comité ALJF et architecte EPFL, Gabriel Gonzalez membre ALJF, dessinateur en génie civil et sociologue urbain, Mattia Pretolani membre ALJF et étudiant en architecture EPFL).

Le Garage

Par ses tractations l’ALJF a récemment obtenu l’usage d’un ancien concessionnaire automobile situé au 2 rue du Mont à Renens voué à être démoli comme le reste du quartier pour laisser place au (futur quartier de la gare). Alors que les villes se densifient et que la crise du logement à défaut de s’essouffler se renforce, de nombreux espaces jugé non-conformes au logement se trouvent momentanément vides. Vides, vacants donc libres. Le projet GARAGES a donc pour but de réactiver ce lieu pour une durée indéterminée mais néanmoins restreinte.
Pour se faire l’ALJF a invité des institutions éducatives dans le domaine de l’architecture et du design mais aussi de jeunes collectifs d’architectes et designers à participer à ce projet. L’idée étant de mettre en place une série de micro-habitats fonctionnels afin de questionner nos modes de vie et d’habiter aujourd’hui si normés.

D'une nécessité et d'une situation d'urgence naît la possibilité d'une expérimentation spatiale et architecturale. Conçus pour être démontés et remontés ces micros-habitats se veulent être une alternative nomade et temporaire pouvant répondre aux besoins constants de l’ALJF à investir rapidement d’éventuels futurs lieux normalement peu propices à une vie en communauté.

L'intimité revisitée

«(...)affranchissez-vous des vieilles catégories du Négatif (la loi, la limite, la castration, le manque, la lacune), que la pensée occidentale a si longtemps sacralisées comme forme du pouvoir et mode d’accès à la réalité. Préférez ce qui est positif et multiple, la différence à l’uniforme, le flux aux unités, les agencements mobiles aux systèmes. Considérez que ce qui est productif n’est pas sédentaire, mais nomade.»

Michel FOUCAULT, préface à l'Anti Œdipe

De la diversité

Un micro-habitat pourrait aussi se voir comme l'occasion d'un phénomène restreint, réduit à un simple objet isolé. Il n'en est rien. Ici, les petites maisons se retrouvent en un village au formes hétérogènes et plurielles. Pour Deleuze, l'espace du nomadisme c'est l'espace lisse, à l'inverse de l'espace sédentaire, strié et vertical. Lisse car temporaire. L'instabilité est peut-être l'une des conditions primordiale de la communauté et c'est certainement pour cette raison que dans une société normative et régulatrice, depuis tout juste cinq-cent ans, elle a toujours été synonyme d'Utopie.

Le vecteur vêtement|tente|espace du dehors du nomade décrit par Deleuze est ici enrichit d'une strate supplémentaire en jouissant d'une intériorité complémentaire: celle du lieu intérieur, de l'espace bâti, agissant comme une première peau qui libère l'habitat des contraintes environnementale directes, météorologique surtout, rencontrée dans l'établissement d'un habitat classique. Dans son rapport à cette porosité des couches mais aussi aux voisinage, les micro-habitats proposent chacun un rapport sensible à l'intimité, la sienne, celle des autres. A l'inverse d'une modèle vertical et hiérarchisé, l'espace public empiète sur l'espace privé et inversement.

La cohabitation sera le maître mot de cette expérience spatiale (inévitablement liée à un contexte social, politique, environnemental) Ces lieux de vie, produits à moindre coût et dans un temps relativement court (encore plus rapidement que l'on été les Grands Ensembles...) font la démonstration de différents modes de rencontre, différenciés par la diversité des propositions spatiales. Le projet GARAGES s’associe également au projet artistique « lèche vitrine » mené par le jeune artiste Paulo Wirz (ZHDK) en lui offrant une place de vie et un espace d’exposition au sein du garage. « lèche vitrine est une série d’expositions temporaires investissant quelques unes des vitrines lausannoises. d’autres résidences et évènements viendront ponctuer la vie du garage et de ses habitants. Cette tentative de logement alternatif, d'architecture politiquement engagée sans la moindre grandiloquence, intègre donc différentes manière de construire des projets culturels avec une volonté commune, celle de rassembler différents acteurs autour d'une table, d'un bon repas et d'une ambiance chaleureuse.

PARTENAIRES:

organisateurs:
Georg-Christoph_Holz
Gabriel_Gonzalez
Mattia_Pretolani

modules:

1 Hús
PSHHH, Genève
Guay_Antoine
Reverdin_Gaspar
Reymond_Aurélien

2 Cube russo-japonaise
- (Athenaeum)
Essa_Eric
Gonzalez_Gabriel

3 KASA
Whood, Lausanne
Holz_Georg-Christoph
Wéry_Jeanne
en collaboration Widmer_Regis

4 Diogenes Grid
Mitramachina, Lausanne
Pretolani_Mattia
Guex-Crosier_Grégoire
en collaboration
Glardon_Bruno

5 La Bifanas
Le Sapin, Renens
Breitling_Lawrence
en collaboration
Le Pommelet_Nicolas

6 One Sheep to Sleep
(EPFL)
Chassot_Laurent
Mignon_Agathe
Paternault_Victoire

CLICK!